dimanche 1 décembre 2013

Truc pour arrêter de boire au quotidien



Voilà tous j'ai trouvé ces trucs très bien sur ce site je vous les partages si vous en avez d'autres vous pouvez me les écrire en commentaires:

Comment arrêter de boire de l'alcool : trucs et astuces

On ne peut pas y couper, il y aura des occasions où la prise d'alcool sera sollicitée. Comment éviter de reboire ?

Seul


  1. Pour éviter de céder à la tentation, on peut déjà faire en sorte de ne pas avoir d’alcool à portée de main. Cette règle simple peut repousser une envie…
  2. L’alcool laisse sa place à l’eau et aux sodas. Il faut en boire beaucoup : jusqu’à 3 ou 4 litres par jour au début du sevrage ! (1 litre et demi par jour par la suite)
  3. Chacun repousse son envie d’alcool de manière différente. Dans tous les cas, il faut trouver quelque chose à faire pour s’occuper l’esprit et « oublier » l’envie de boire :
  4. Manger quelque chose, prendre une douche, appeler un ami ou une association d’anciens buveurs
  5. Se reposer l’esprit en se décontractant et en respirant à fond calmement
  6. Partir en balade en évitant bars et épiceries
  7. Se remémorer les effets de ses anciennes alcoolisations et l’état qu’elles entrainaient (l’occasion de ressortir une photo d’un état alcoolisé)
  8. Utiliser les techniques travaillées lors de groupes de parole ou en soutien psychologique
  9. Se remémorer les scènes jouées dans le programme PHARES afin que l’action mise en place pour lutter contre l’envie devienne un réflexe
  10. Les envies pressantes d’alcool sont comme des « flashs ». Elles sont ponctuelles et de courte durée. Il faut tout faire pour ne pas y succomber. Si vous vous retenez les quelques minutes de l’envie, celle-ci va passer !


En société

La difficulté du problème alcool réside dans le fait que c’est au moment où l’on décide d’arrêter de boire que les autres sont interpellés.

Culturellement, il va de soi de consommer. Trop boire choque peut-être, mais souvent moins que de ne pas boire. S'abstenir de partager un verre peut être perçu comme une indélicatesse. On attend d’ailleurs souvent une explication à ce refus. Alors comment dire non ?

Confirmer son refus

Il y a des moyens simples d’arriver à éviter le verre qu’on vous tend. Il est parfois utile d’évoquer ses problèmes passés avec l’alcool mais ce n’est pas toujours nécessaire.

Dans la majorité des situations, ces indications fonctionneront :


  1. Annoncer clairement son refus de boire de l’alcool le plus tôt possible
  2. Savoir à l’avance la boisson que l’on veut boire (pour ne pas avoir à hésiter)
  3. S’exprimer d’une voix claire et sans hésitation pour conformer son refus
  4. Regarder son interlocuteur droit dans les yeux pour montrer sa détermination
  5. Ne pas se sentir coupable de ne pas boire
  6. Eviter les excuses vagues comme « pas ce soir », mais dire « je ne bois pas » d’une voix ferme



Préférer le « sans alcool »

L’alcool n’est pas irremplaçable. Il existe bien d’autres boissons à déguster. C’est l’occasion de sortir les recettes de cocktails sans alcool : le côté exotique et le goût en compensera son absence.

On peut se tourner plus traditionnellement vers toutes les autres boissons sans alcool : eaux minérales ou gazéifiées, jus de fruits ou de légumes, boissons rafraîchissantes (limonades, sodas, boissons aux fruits, sirops), infusions, café, thé, boissons lactées,…

Découvrez quelques recettes de cocktails sans alcool

L’alcool est partout !

L’alcool n’est pas seulement dans les boissons. Il se cache un peu partout dans notre quotidien. On le retrouve dans le vinaigre de vin dans la salade, certains solvants ou même dans le parfum !

Il faut faire attention : ce n’est pas parce que l’alcool n’est pas sous forme « boisson » qu’il ne peut pas provoquer une rechute ! Ce n’est pas systématique, mais le risque est bien présent.

Pour prévenir le problème, se méfier particulièrement des chocolats alcoolisés, du tabasco, de la vinaigrette, de tout ce qui pourrait contenir un peu d’alcool !

Fuyez les bières « sans alcool ». Il ne faut pas se fier à l’appellation « sans alcool » car en réalité elles en contiennent en faible quantité (moins de 1%, mais c’est déjà trop quand on ne veut plus en consommer).

Pour s’affranchir du risque du parfum, il vaut mieux se parfumer uniquement le col et les vêtements. Ainsi il n’y a pas de contact direct avec la peau et l’alcool ne peut pas pénétrer dans l’organisme.

Le lien de l'article: http://www.alcoweb.com/alcool//fr/alcoweb/trucs_astuces/64.html?CSRT=16700471680753337613

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Salut c'est impressionnant comment tu écris mal. Le fond du propos est intéressant mais on est incapable de lire en raison de ton mauvais français. Tes structures de phrases donnent l'impression qu'un étudiant du primaire (limite secondaire) a écris ce texte.

Mouze Zoomba a dit…

J avoue que c est mal ecrit mais le fond du propos est intéressant 🙂 merci de l avoir lu et bonne chance si vous voulez diminuer ou devenir abstinent

Définition de l'alcoolisme selon wikipedia

Définition de l'alcoolisme selon wikipedia

L'alcoolisme est la dépendance à l'alcool (éthanol) contenu dans les boissons alcoolisées. L'OMS reconnaît l'alcoolisme comme une pathologie et le définit comme des troubles mentaux et troubles du comportement liés à l'utilisation d'alcool1.

Cette perte de contrôle s'accompagne généralement d'une dépendance physique caractérisée par un syndrome de sevrage à l'arrêt de la consommation (pharmacodépendance, craving), une dépendance psychologique, ainsi qu'une tolérance (nécessité d'augmenter les doses pour obtenir le même effet).

La progression dans le temps est l'une des caractéristiques majeures de cette addiction. L'usage sans dommage (appelé usage simple) précède l'usage à risque et l'usage nocif (sans dépendance), puis enfin la dépendance. L'alcool est une substance psychoactive à l'origine de cette dépendance mais elle est également une substance toxique induisant des effets néfastes sur la santé. L'alcoolodépendance est à l'origine de dommages physiques, psychiques et sociaux.

source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Alcoolisme