dimanche 11 octobre 2009

ALCOOLISME : QUESTIONS-REPONSES

question reponse sur l alcoolisme
Question de me souvenir que je suis alcoolique voici des informations que j'aime lire de temps en temps et vous les faire partager:
A+

Mouze je suis un alcoolique



ALCOOLISME : QUESTIONS-REPONSES



1. QU'EST-CE QUE L'ALCOOLISME ?

Se caractérise par 4 critères:* besoin impératif de boire* perte de contrôle: incapacité de s'arrêter. * état de dépendance: nausées, sudations, tremblements, anxiété si l'on n'a pas sa " dose ".* état de tolérance: il faut boire de plus en plus pour garder la " forme ".


2. L'ALCOOLISME EST-IL UNE MALADIE ?

Oui!le besoin de boire devient aussi fort que celui de s'alimenter ou de se désaltérer. C'est une maladie chronique, persistant tout au long de la vie.


3. L'ALCOOLISME EST-IL HEREDITAIRE ?

L'alcoolisme est fréquent dans certaines familles: il est vraisemblable qu'existe un facteur génétique. Le mode de vie joue aussi un rôle important: le milieu social, les stress, l'accès facile à l'alcool augmentent le risque. Mais RISQUE N'EST PAS FATALITE: les enfants d'une famille alcoolique ne deviennent pas automatiquement alcooliques, et certains le deviennent alors qu'il n'y a pas d'alcooliques dans leur famille. Si l'on sait qu'on est exposé au risque il est plus facile de l'éviter. D'autre part commencer à boire jeune, à l'âge de 14 ans ou moins, favorise l'alcoolisme.


4. PEUT-ON GUERIR L'ALCOOLISME ?

Pas pour le moment: l'alcoolique est toujours sous la menace d'une rechute. Il doit s'abstenir de toute boisson alccolique ou alcoolisée sa vie durant.


5.L'ALCOOLISME PEUT-IL ETRE TRAITE ?

oui, à l'aide de médicaments et d'un appui psychologique, sous le contrôle d'un médecin. Comme dans toute maladie chronique, l'évolution est variable: certains restent sobres, d'autres ont de longues périodes de sobriété, avec des rechutes. D'autres encore ne s'abstiennent qu'après un délai plus ou moins long. Une chose parait certaine: plus longtemps on est restée sobre, plus on a de chances de le rester.


6. DIFFERENCE ENTRE UN ALCOOLIQUE ET UN BUVEUR EXCESSIF ?

L'alcoolique est dépendant: mais on peut boire une quantité excessive d'alcool sans être dépendant. Cela s'appelle être un buveur excessif. On s'expose néanmoins aux risques de l'abus d'alcool: accidents, difficultés familiales, professionnelles, maladies diverses souvent graves: cirrhose du foie, pancréatite, certains cancers...etc.


7. UN BUVEUR " A PROBLEMES " PEUT-IL SE CONTENTER DE MOINS BOIRE ?

Non, s'il s'agit d'un alcoolique: il doit pratiquer l'abstention totale.Un buveur excessif peut réduire sa consommation. Mais s'il ne peut rester dans une limite raisonnable, il doit s'abstenir totalement.


8. QUELLE EST LA DOSE A NE PAS DEPASSER ?

* Pour les hommes, 2 verres/jour au maximum.* Pour les femmes, 1 verre/jour. La femme est plus sensible que l'homme à l'alcool: son organisme contient moins d'eau et l'alcool se mélangeant à l'eau corporelle atteint une plus forte concentration. Les femmes enceintes, ou essayant de le devenir doivent s'abstenir totalement: le bébé peut naitre avec un retard mental, des anomalies du comportement qui seront définitifs.* Pour les personnes âgées, moins tolérantes, pas plus de 1 verre/jour. De plus, elles prennent souvent des médicaments dont certains interagissent avec l'alcool.


9. L'ALCOOL EST-IL BON POUR LE COEUR ?

Des études ont montré que les buveurs modérés risquaient moins de mourir d'une certaine forme de maladie cardiaque: celle où les artères du coeur sont obstruées par un caillot. L'alcool en petite quantité rendrait le sang moins apte à former des caillots.

2 commentaires:

didier a dit…

Bonsoir ,
Je viens de « visiter » ton blog super et j’ai découvert que tu avais toi aussi « une dent » contre l’alcool… .
Juste à titre informatif et en toute liberté…
Depuis qq’s jours nous avons démarré un petit forum sur les problèmes d’alcool… un forum dédié uniquement à ceux qui veulent en finir ou qui l’ont combattu. Abstinents, presque abstinents… envie de le devenir…
L’idée et simple : échanger nos vécus sans juger, sans donner de leçons, avec un respect mutuel et un anonymat préservés. Nous sommes persuadés que ces échanges peuvent faire la différence. Les « victoires » des uns peuvent encourager les doutes des autres…
Ce serait pour nous un grand plaisir de pouvoir t’y retrouver. De pouvoir partager ton « vécu », tes réussites et qui sais tes conseils aussi… ?
C’est sans obligation, une simple petite invitation libre… une demande d'aide aussi.

http://libresobre.xooit.be

Sincèrement
Didier3d

Ps : le forum vient tout juste de débuter… il est encore petit- petit. Mais avec le temps les échanges vont, espérons le, faire des ronds de plus en plus grands.

Mouze Zoomba a dit…

Bonsoir quelle bonne idée ce forum je vous encourage a continuer, je suis sur que ca aide moi ca fait trois ans bientot que je suis abstinent grace a AA. Je ne peux pas dire par contre que j'ai une dent contre l'alcool parce que l'alcool est une substance c'est moi qui en a abusé. Moi je crois que l'alcoolisme est une maladie. J'irai faire un tour sur votre forum et j'invite tous les gens a faire de même, merci encore de ton commentaire,

Mouze je suis alcoolique

Définition de l'alcoolisme selon wikipedia

Définition de l'alcoolisme selon wikipedia

L'alcoolisme est la dépendance à l'alcool (éthanol) contenu dans les boissons alcoolisées. L'OMS reconnaît l'alcoolisme comme une pathologie et le définit comme des troubles mentaux et troubles du comportement liés à l'utilisation d'alcool1.

Cette perte de contrôle s'accompagne généralement d'une dépendance physique caractérisée par un syndrome de sevrage à l'arrêt de la consommation (pharmacodépendance, craving), une dépendance psychologique, ainsi qu'une tolérance (nécessité d'augmenter les doses pour obtenir le même effet).

La progression dans le temps est l'une des caractéristiques majeures de cette addiction. L'usage sans dommage (appelé usage simple) précède l'usage à risque et l'usage nocif (sans dépendance), puis enfin la dépendance. L'alcool est une substance psychoactive à l'origine de cette dépendance mais elle est également une substance toxique induisant des effets néfastes sur la santé. L'alcoolodépendance est à l'origine de dommages physiques, psychiques et sociaux.

source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Alcoolisme